Univers minéral, immobile, massif, comme figé en cet instant

     Relief d'émergence, de failles béantes, de chaos rocheux

     Monde de tension, de forces démentielles contenues

     Matière sous-jacente bouillonnante, caldeira au bord de l'explosion

     Temps géologique incommensurable et ses manifestations si lentes et très brutales

  Alors, comme pour exorciser ces menaces physiques qui nous submergent

      Qui relèguent l'homme à sa vraie dimension

      Traduire ses impressions à travers l'acier par la fusion, le feu électrique

      Tenter une approche par des éclatements métalliques, des lignes de force précises

      Allier le doux du poli au brut de découpage

      Contraster les formes cristallines aux amas de blocs erratiques

      Retrouver les tensions, les forces brutales mais aussi l'équilibre

 Alors le métal se fait moraine, clivage, fractal ou résurgence

      Et comme inexorablement la terre et le temps se fondent

      L'architecture du sol livre strate par strate sa mémoire

      Les failles, les fractures, les vides se font archéologiques

      Le déchet mécanique se fond dans le limon

      L'ennoyage préfigure une “archéologie future ”

                                                                                                                               Jean Suzanne 2000